Patrimoine

 

Produits - souvenirs
A voir également
ADAMCLISI
TOMIS

CALLATIS

La colonie Callatis a été fondée à la fin du VIe siècle av.J.Ch sur la place d’une agglomération gete connue sur le nom d’Acervetis ou Cerbatis.

Au IVe siècle av.J.Ch. la cité connaît un grand développement économique, social politique. Apres une période de développement indépendant, Callatis, a côté des autres cités pontiques, doit accepter l’autorité de l’Etat Macédonien jusqu’en l’an 281 av.J.Ch. l’an de la mort de Lysimaque. Après une longue période de guerre contre les Romains, elle accepte finalement leur protection.

L’abandon de la ville dans les premiers décennies du VIIe siècles ap.J.Ch. a été causée, en grande partie, par les attaques des Avares Slaves de l’époque mais aussi par la disparition de la frontière du Danube suite à la révolte du centurion Phokas en 602 ap.J.Ch.

En terme de vestiges archéologiques, la ville abrite aujourd'hui le mur construit pendant l’époque romaine tardive. Dans la zone de Nord-est de la cité se trouve la basilique. Son ensemble se compose de trois parties: la basilique proprement dite, l’atrium et le palais. Celui-ci date du politique siècle ap.J.Ch.

Entre les années 1993 – 1994, le Musée d’Archéologie « Callatis » de Mangalia a initié, dans la zone de l’ancien hôtel Scala – l’actuel hôtel Président -, d’amples recherches archéologiques. Sur une superficie de 1000 mètres carrés ont été découverts des aspects d’urbanisme datant de l’époque romaine byzantine appartenant à un quartier du sud de Callatis.

Les fouilles archéologiques faites en 1993, dans l’un des plus importants tumulus connu sous le nom de « la tertre Documaci », ont permis la découverte d' un complexe funéraire des grandes dimensions.


Callatis
Les ruines des murs d’enceinte

Callatis
Le Musée
« Président »

Callatis
Le tombeau princiaire
de Documaci